Sainte-Victoire

Price:

20.00

Catégories : ,

Informations complémentaires

Auteur

Association pour le reboisement et la protection du Cengle et Sainte-Victoire

Editeur

EDISUD

Collection

Premier Plan

Façonnage

Broché

Langue

Français

Format

22,5 x 22 cm

Nbre De Pages

144

Date De Parution

2001

Code ISBN

9782744900129


Résumé

Description

Cet ouvrage de l’ARPCV, réalisé par Gaëlle Le Bloa, nous invite à la découverte d’un sentier ensoleillé, parfumé par le thym et la lavande. C’est un morceau de Provence, dominé par la montagne Sainte-Victoire. Le promeneur pourra se plonger dans ces paysages méditerranéens, portant l’empreinte plurimillénaire de l’Homme. La garrigue est née du troupeau et du feu et partout subsistent les vestiges du passé. Restes d’aqueduc romain, carrières, châteaux et barrages s’imposent au regard, mais abris sous roche, restes d’habitats fortifiés ou simples restanques disparaissent sous une végétation qui devient plus dense de jour en jour. A chaque détour du chemin, nous découvrons un nouveau paysage, avec son passé géologique, sa flore et sa faune caractéristiques, ainsi que les activités d’autrefois. Pratiques traditionnelles encore vivantes au temps de Cézanne dont subsistent quelques traces… Gageons que le simple lecteur, charmé par le texte et les descriptions claires et illustrées, aura hâte de mettre ses chaussures de marche pour vivre ce circuit d’initiation à la vraie Provence

Préface de Michel Thinon, écologue au CNRS

L’Association pour le reboisement et la protection du Cengle et Sainte-Victoire se consacre à la mise en valeur et à la promotion d’un site unique : la montagne Sainte Victoire.

Elle a été créée en 1986 à la suite de l’incendie qui a ravagé le Cengle, plateau rocheux situé au sud du massif, et une partie de la montagne. Son premier objectif était de réhabiliter cette partie incendiée en nettoyant puis en reboisant cet espace sinistré.

L’idée novatrice défendue par l’association était, de briser le cycle séculaire – feu – repousse de pinède hautement combustible – feu, et de planter des feuillus, capables de mieux résister au passage du feu et en rangs serrés, de façon à empêcher le développement des arbustes de garrigue propagateurs d’incendies.

Plus de 110.000 arbres ont été plantés à ce jour par l’ARPCV sur le massif du Cengle et Sainte Victoire.